Beauté

Maigrir sans avaler de couleuvre

Elles ont suivi les conseils minceurs de notre rédaction. Merci qui ?

Trois régimes tendance

 

Régime IG ou régime de l’index glycémique. Il différencie les bons sucres (index glycémique faible) aux mauvais sucres (index glycémique élevé).

Régime astro, maigrir selon votre signe astral : le taureau ne se nourrit pas de la même façon qu’un bélier... Méfiez-vous des charlatans !

Régime hyperprotéiné : à base de préparations hyperprotéinées, il est faible en calorie et coupe la faim. Le retour à une alimentation normale nécessite l’aide d’un médecin.

Les régimes amincissants ont envahi les kiosques et les librairies. Entre mythes et réalités, difficile de repérer les attrape-nigaudes. Voici quelques armes pour apprendre à se défendre...

 

Réveillez votre mémoire minceur ; Mincir comme à Okinawa ou encore 46/ 38 : guerre et poids, de Véronique Genest. Les têtes de gondoles des librairies affichent les maîtres mots du mois de mai : maigrir, mincir, fondre. Les naïades s’ébattent en une des magazines. Les gros titres promettent : en 2 jours, vous aurez perdu 10 kilos, ou l’inverse... Le soleil chauffe les corps encore rebondis de l’hiver. Mais voilà, c’est le printemps et cette saison rime avec régime.

Ceux dont on parle en ce moment sont tous très restrictifs. Il s’agit de perdre 3 à 4 kilos en peu de temps, et de les reprendre aussi sec ! N’espérez surtout pas atteindre votre poids de croisière avec ce genre de pratique. Audrey Andel, médecin nutritionniste à Paris, l’explique : « L’effet yoyo est garanti à partir du moment où la prise en charge nutritionnelle n’est que très ponctuelle, avant l’été, et si le nouveau régime alimentaire est très restrictif ». Audrey Andel précise par ailleurs, que « ces restrictions créent des frustrations qui ne sont pas supportables à long terme ». Ne vous privez donc pas de votre petite cuillère de Nutella quotidienne, sinon vous allez finir par dévorer trois pots familiaux d’une seule traite, fébrilement, au milieu de la nuit, assise dans la cuisine. Ridicule !

Ne vous lancez pas non plus dans un régime exotique, type créole, crétois, ou encore guatémaltèque (existe-il vraiment celui-ci ?). Audrey Andel considère « aberrant de vouloir transposer absolument des régimes alimentaires propres à un type de population à un autre type de population. Les aliments n’ont pas la même valeur nutritionnelle, les modes de vie ne sont pas identiques... » Le grand gagnant des régimes du monde 2008 : le régime Okinawa. Okinawa n’est donc plus seulement l’île Principale de l’archipel japonais Ryukyu, et une célèbre empoignade entre Japonais et Américains en 1945, Okinawa est aujourd’hui un régime à la mode : poissons et algues en pagaille. Mais les algues et poissons français n’ont rien en commun avec ceux d’Okinawa. Alors soit vous vous approvisionnez en mer du Japon, soit vous laissez tomber Okinawa.

L’un des régimes « in » de la saison trouve toutefois grâce aux yeux de notre nutritionniste : la chrono-nutrition. Enfin un régime en phase avec notre métabolisme. « Il n’oppose aucune interdiction, mais adapte les habitudes alimentaires au métabolisme ». Avec le métabolisme fringant du matin, livrez-vous à un repas pantagruélique (toutes proportions gardées), le midi, optez pour des féculents, pour tenir jusqu’au soir. Et le soir venu, n’en demandez pas trop à votre métabolisme : nourrissez-vous d’un repas frugal. Conservez ces habitudes, été comme hiver !

Les régimes des magazines sont surtout adaptés à « des personnes jeunes, qui veulent perdre trois kilos » pour courir avec grâce et légèreté sur la plage. Elles savent qu’elles retrouveront les trois kilos qu’elles avaient laissés au bord de la route des vacances. Mais si vous ne voulez plus jamais avoir à les supporter, fuyez les régimes express !

 

Créatures numériques

Elles sont parfaites ! Elles ont la peau lisse, et les yeux en amande. Elle semble sentir le muguet même après avoir couru un marathon et se réveiller avec une haleine mentholée. Elles n’ont pas besoin de faire de régime. Et depuis l’ouverture de la chasse aux kilos, ces filles sans gras motivent les candidates à l’amincissement. Brisons le mythe : ces filles n’existent pas. Alexandre Lerai est photographe de mode et il n’hésite pas à déclarer : « la fille que l’on voit rentrer dans le studio est méconnaissable sur les clichés ». Les jambes sont allongées, les tailles amincies, les sourcils redessinés, les lèvres rougies, les points noirs éliminés, les trous des lobes d’oreilles comblés. « Et une fois qu’on a commencé, on ne s’arrête pas. Photoshop et le numérique nous permettent de le faire ! » L’une des règles de base dans la mode : donner à voir des modèles qui ne ressemblent pas aux clientes, mais auxquels le plus grand nombre voudra ressembler. Alors on se met à rêver d’atteindre un idéal créé par un logiciel. Alexandre Lerai se veut toutefois optimiste : « le rock n’roll revient à la mode, avec lui des photos plus crades et moins retouchées ». Vive le rock et les imperfections !

Par Dorothée, le 13/05/2008 11:20

A voir sur le portail Livenet.fr Le Club
Vidéos
Le mag
Forum
Jeux
Comparaison de prix
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Presse

Copyright © 2004-2009 Tigersun - Tous droits réservés 0.0298s