Découverte

Les vacances de l'internaute

Le couchsurfing, action qui constiste à surfer sur les canapés, compterait 600 000 membres de par le monde.

Les sites où se rencontrer

Couchsurfing : www.couchsurfing.com
Echange de maison : www.echangevacances.com ; www.trocmaison.com ; www.echange-maison.net : le site propose également des rencontres de couchsurfer, mais préférez lui le site fondateur.
Home-sitting : www.housesitworld.com ; www.homesitting.fr ; www.housecarers.com.

De nouvelles pratiques de voyage émergent grâce au Net et aux incontournables réseaux sociaux. Ces plateformes sont des lieux de rencontre pour les adeptes de ces vacances très tendances. Basées sur la confiance et la fraternité, ces nouvelles pratiques permettent de partir en vacances à moindre frais. Et, fait rare de nos jours, elles cultivent l’esprit d’entraide.

Le couchsurfing : action qui consiste à surfer sur les canapés. Drôle de marotte ! En tout cas, elle compte de plus en plus d’adeptes, souvent des jeunes de 20 à 35 ans. Le concept est né dans la tête de Casey Fenton un globe-trotter altruiste. En 2004, il crée le site où se rencontrent les couchsurfer : www.couchsurfing.com, disponible dans toutes les langues ou presque. Cette plateforme permet aux membres de la communauté de se rencontrer. Partout dans le monde, ces voyageurs ont toujours un bon copain pour se loger ou ont toujours un petit nid pour loger un bon copain. Le réseau compte plus de 600 000 membres, 231 pays sont représentés, ainsi que 43 278 villes. L’échange des cultures, la connaissance de l’autre sont les valeurs fondamentales du couchsurfer.
« Nous bâtissons un meilleur monde en ouvrant nos maisons, nos coeurs, et nos vies». Peace and love au pays de Candy, le couchsurfing fait de vous un vrai citoyen du village monde !

L’échange de maison : la pratique plaît tout particulièrement aux familles. Elle consiste à échanger sa maison ou son appartement contre la maison ou l’appartement d’un tiers. Les avantages sont multiples. Vous ne payez pas de location durant vos vacances et pouvez donc aller flamber au casino sans trop culpabiliser. Des gens vivent dans cette maison, on peut donc penser, sans trop s’avancer, que des rats n’y courent pas, contrairement à l’eau. Et, par le biais de cet échange, vous vous trouvez en contact avec des personnes connaissant bien la région. Elles peuvent vous donner de bons tuyaux : le meilleur endroit où s’offrir une galette saucisse par exemple.
Il faut accepter de prêter sa maison à des inconnus et accepter qu’ils y vivent comme chez eux. Qui vous dit qu’ils ne vont pas pourrir les lieux ou que leurs marmots ne vont pas esquinter le marbre de la cheminée ? Dites-vous qu’ils vous prêtent aussi leur maison, ils prennent le même risque que vous. Il convient cependant d’aviser votre assurance au sujet de cet échange. De même, si vous prêtez votre voiture.
Conseil : si vous habitez Limoges, n’espérez pas échanger votre maison contre celle d’une famille new-yorkaise. Revoyez vos ambitions à la baisse.

Le home-sitting ou house-sitting : comme le baby-sitting à la différence près que dans ce cas, une maison est gardée et non un enfant. La maison est le plus souvent livrée avec un animal de compagnie : raison pour laquelle, les propriétaires absents font appel à des gardiens. La pratique charme de plus en plus de retraités. Ils voyagent gratuitement, sont valorisés par la confiance que leur accordent les propriétaires et peuvent même, dans certains cas, gagner de la menue monnaie : environ 160 euros la semaine et près de 400 euros le mois.
Conseil : propriétaires, si vous êtes agriculteurs ne demandez pas à un retraité de prendre en charge l’ensemble de votre cheptel, trouvez une autre solution.

Français, vous êtes insupportables !

Le site de voyage en ligne Expédia a publié le 4 juin les résultats d’une étude sur les pires et les meilleurs touristes dans le monde. 4000 hôteliers se sont prêtés au jeu. Alors que les Japonais remportent la palme des meilleurs touristes, la France n’en sort pas grandie. Elle occupe la dernière place du classement européen. Et oui, on était pourtant sûr que les Allemands salopaient les plages, en réalité les coupables étaient français. Au plan mondial, la France se rattrape et de belle manière, puisqu’elle gagne... 2 places. Et atteint joliment l’antépénultième place du classement (3ème en partant de la fin quoi !).
De quoi, concrètement, sommes nous accusés ? Réponses en 5 points :

- Il fut un temps où le Français était la langue la plus parlée dans le monde. Les Français sont restés coincés dans cette époque et parlent anglais comme des vaches espagnoles.

- Les Français sont impolis, discourtois. La bienséance n’est plus de mise, place à l’indécence et l’inconvenance. Maigre consolation, les Américains des Etats-Unis sont encore plus malpolis que nous.

- Qui est le moins populaire auprès des hôteliers français ? Les touristes français !

- Le Français râle. « L’eau est trop froide, la pizza est trop chaude, la chambre n’est pas plein sud ». Le Français râle tout au long de l’année, et l’animal n’est pas capable de se détendre en vacances.

- Les Français font partie des touristes les plus radins, nous sommes dans le trio de tête derrière les allemands et les britanniques, les plus pingres !

Cet été, dites « bonjour, merci, au revoir. » On gagnera peut-être une place.

 

Par Dorothée, le 30/06/2008 15:00

A voir sur le portail Livenet.fr Le Club
Vidéos
Le mag
Forum
Jeux
Comparaison de prix
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Presse

Copyright © 2004-2009 Tigersun - Tous droits réservés 0.0254s