Beauté

La Santé des yeux

Examen ophtalmologique

C’est l’été, protégez vos yeux du soleil

Avec les beaux jours on a tendance à s’exposer plus au soleil en pensant au chapeau, à la crème mais pas toujours aux lunettes de soleil. Ces doses d’UV prolongées, associées à une fragilisation de la couche d’ozone et de pics de pollution, font que notre vision souffre plus que jamais en été.

Même si vous n’avez pas de manifestation directe d’une trop grande exposition, il ne faut pas oublier que les yeux comme la peau disposent d’un capital soleil qu’il ne faut pas dépasser car il s’épuise vite si les UV sont trop concentrées.

Gardez en tête que contrairement aux rayons infrarouges dont les effets sont immédiats (chaleur, brûlures), ceux des rayons ultraviolets s’expriment tardivement.

Considérés comme le miroir de l’âme, les yeux sont un capital précieux, qu’il convient de bien préserver. Constamment stimulés et sollicités, nos yeux ne chôment pas et se fatiguent vite ! Afin de préserver leur capital santé, voici quelques conseils à suivre à la lettre.

Le fonctionnement de l’œilParmi les cinq sens dont nous disposons, la vue est souvent considérée comme la plus importante. En effet, on estime que les quatre cinquièmes de ce que nous connaissons sont transmis au cerveau par l’intermédiaire des yeux. La vision est un processus très complexe qui nécessite la participation de nombreux éléments des yeux et du cerveau. Les yeux transmettent des flux continus d'images au cerveau par l'intermédiaire de signaux électriques.
Les maladies des yeuxDe nombreuses maladies peuvent affecter vos yeux : cataracte, dégénérescence maculaire liée à l’âge, glaucome, rétinopathie diabétique, ... Découvrez quelques informations essentielles sur les plus fréquentes de ces maladies.

- La cataracte
Maladie fréquente de l’œil, elle atteint une personne sur cinq à partir de 65 ans en moyenne. Elle se caractérise par une baisse progressive de la vue, brouillard, éblouissement à la lumière vive, ... cette affection est due au développement d’opacités sur le cristallin et se traite par le biais d’une opération chirurgicale.

- DMLA : menace sur la vision
La DMLA est la première cause de malvoyance et de cécité après 50 ans. Cette maladie dégénérative de la rétine évolue de manière chronique et touche déjà près de 1,3 million de français. Elle entraine principalement une perte de la vision centrale et empêche de lire, de conduire ou de regarder la télévision.
 
- Le glaucome : une maladie grave
Cette maladie s’accompagne en général d’une pression oculaire trop élevée, entraîne en effet une destruction lente du nerf optique, pouvant aboutir à la perte totale de la vue.

Deuxième cause de cécité en France, elle touche plus d’un million de Français pas toujours de manière visible, et survient dès l’âge de 40 ans.


- Conjonctivites et autres infections
Les conjonctivites sont assez courantes et bénignes à conditions d’être traitées à temps.

- La presbytie
La presbytie définit un problème de mise au point au niveau du cristallin de l’œil. Elle survient souvent après un séjour dans un lieu ensoleillé. De retour chez vous, l’environnement lumineux est moins intense et l’œil doit plus travailler et fournir un effort pour compenser la différence de luminosité.L’examen ophtalmologiqueQue vous ayez ou non des problèmes de vue, il est toujours intéressant de passer un examen de contrôle afin d’anticiper d’éventuels soucis de santé. Cet examen comprend l’évaluation de l’acuité visuelle, de la mobilité oculaire, des champs visuels, des structures externes et du fond d’œil. L’ophtalmologue tiendra compte des paramètres de conditions physique et d’hygiène de vie du patient afin d’adapter au plus près son diagnostique.
 
Vers qui se tourner ?
Vous avez un problème de vision, ou des douleurs aux yeux ? N’hésitez pas à vous rapprocher d’un des spécialistes de la vision afin de pouvoir traiter le problème dès son apparition.

- Les ophtalmologistes
Ils sont reconnus comme des médecins spécialisés dans les affections des yeux.

Ils ont pour fonction de dépister les défauts de vision et de les traiter (myopie, presbytie, astigmatisme, hypermétropie) et peuvent prescrire des lentilles de contact ou des verres pour corriger les défauts de vision. Enfin, ce sont eux qui vont pouvoir détecter les problèmes plus graves tels que la cataracte, le glaucome ou d’autres pathologies.

Certains ophtalmologistes opèrent à l’aide de lasers sur des pathologies telles que la myopie ou des anomalies de la rétine. Ils traitent également les cataractes, les décollements de rétines et autres affections pouvant toucher les yeux.

- Les orthoptistes
Encore souvent mal connus du grand public, ils font partie d’une profession paramédicale et travaillent sous la responsabilité d’un ophtalmologiste. Ils aident à rééduquer les troubles de la vision, comme les problèmes de convergence et le strabisme mais également les malvoyants. Ils sont en quelque sorte les kinésithérapeutes de la vision.

- Les opticiens
Ce sont de professionnels de la vision qui mettent au point et commercialisent les lentilles de contact ou des verres prescrits par les ophtalmologistes. Ils vont aiguiller les patients vers la forme de monture la plus adaptée pour eux et leurs expliquer l’entretien des lentilles et des verres.

Atouts de séduction par excellence, les yeux et nous permettent également de nous exprimer sans un mot. Pensez à toujours bien les démaquiller et les faire contrôler régulièrement.

L’iridologie : Vos yeux parlent pour vous….

Cette discipline encore peu connue permet de déceler des pathologies ou des faiblesses dans l’organisme en observant l’iris.

Utilisée en complément de diagnostic par les naturopathes, elle n’est cependant qu’une méthode de diagnostique, elle ne soigne pas mais permet d’évaluer la constitution de l’individu et ses dispositions à la maladie.

L’iridologie distingue 15 domaines de prédisposition de l’organisme face à certaines maladies : allergiques, gastro-entérique, immunodéficient, ….

Dans la médecine traditionnelle, il a déjà été prouvé que l’œil est le miroir de certaines maladies telles que l’intoxication au cuivre, au plomb ou à l’arsenic.

L’iridologue pourra, par le biais d’un iridoscope binoculaire, observer la qualité de la trame irienne. Cette trame se compose du réseau de fibres entremêlées qui constituent l’iris. Une trame serrée et dense indique un organisme résistant, une trame lâche sera synonyme d’immunodéficience.

Pour être analysé, l’iris va être « découpé » en quartiers qui vont chacun témoigner pour une zone du corps : poumons, ORL, rate-pancréas, … . Une lacune ou une dépression dans une de ces zones indiquera une faiblesse de l’organe ou de la fonction correspondante.

L’iridologue va ensuite mettre en relation les différents domaines analysés pour poser un diagnostic de prédisposition à certaines maladies, voire de cancers.

Faire appel à un iridologue peut permettre de déceler des faiblesses dans certains organes et de vous rapprocher au plus vite d’un spécialiste afin de traiter le problème. Cependant faîtes attention, cette méthode ne fait pas de miracles et certains iridologues sont des charlatans.

Par Audrey, le 02/07/2008 09:57

A voir sur le portail Livenet.fr Le Club
Vidéos
Le mag
Forum
Jeux
Comparaison de prix
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Presse

Copyright © 2004-2009 Tigersun - Tous droits réservés 0.0248s