californication : la série provocation – m6

Californication suit les errances « bukowskiennes » dans L.A d’un écrivain en panne d’inspiration, incarné par Patrick Duchovny, l’ex-agent star Fox Mulder de X-Files. L’acteur tenait à « casser » son image policée d’agent secret. Ici, se glissant dans la peau d’Hank Moody, il prend le contre-emploi parfait. La signification de « moody » se situant entre « lunatique » et « mauvaise humeur ». Hank - Duchovny - Moody comble l’angoisse de la page blanche dans un tourbillon destructeur fait de sexe, d’alcool et de drogues. Ce qu’il lui reste de temps, il le passe à gérer sa fille de 13 ans, Rebecca, dont il aimerait bien retrouver l’amour, et Karen, son ex-femme partie se réfugier dans les bras d’un homme plus âgé.

L’acteur est aussi co-producteur de cette série, créée par Tom Kapinos (Dawson), avec, entre autre, Stephen Hopkins (24 Heures Chrono) pour la chaîne avant-gardiste Showtime ((Dexter, The L. Word, Weeds), concurrente de HBO. Diffusée à l’été 2007, le pilote de Californication n'avait attiré que quelques 500.000 spectateurs. Mais son effet jubilatoire a vite conquis l’audimat au point que Showtime a renouvelé le show pour une seconde saison bien avant la fin de la première. Le tournage de 12 nouveaux épisodes débutera au printemps pour une diffusion durant l'été 2008.

M6, qui a acquis les droits pour la France, y a vu une « photographie de l'évolution des mœurs » "qui s'inscrit dans la droite ligne d' « Ally Mac Beal », de « Sex and the City » ou de « Nip Tuck », que la chaîne avait été la première à diffuser en France", explique Christine Bouillet, directrice adjointe de la programmation. « Ce type de série est notre marque de fabrique. Elle fait avancer l'histoire du genre. Comme « Sex and the City » pouvait choquer il y a dix ans, « Californication » franchit un cap dans l'écriture », analyse-t-elle. Californication, le « Sex and the City » du XXIe siècle ? Peut-être, car si l’on sait tout ou presque de la libido des femmes de 35 ans, on en sait un peu moins sur cette autre sujet tabou qui est au centre de la série, la sexualité masculine des « quadras ».

Californication n’a néanmoins pas choqué la prude Amérique et les professionnels l’ont même récompensé en lui décernant le titre de la Meilleure comédie de l’année (oui, ce n’est pas que glauque…) et Duchovny s’est vu remettre le Golden Globe du Meilleur comédien comique. « J’ai déjà du mal à faire rire ma femme ou mes parents, alors me voir intronisé meilleur acteur comique, c’est à mourir… de rire bien sûr ! », ironise l’acteur américain. La série bénéficie aussi d’une bande-son soignée allant des Rolling Stones à The Doors, en passant par Bob Dylan.
Les accros regretteront la courte durée de la saison, courte en épisodes – 12 – et en durée des épisodes – 25mn, et s’adonneront-ils sans doute à la « controverse » suscitée par les 30 dernières secondes de cette saison 1…
A noter que l’engouement pour la série s’est aussi construite sur la base d’un scandale, celui du nom même de « Californication » qui est à l’origine un tube des Red Hot Chili Peppers. Le groupe a d’ailleurs déposé plainte et le jugement est toujours en cours.

Retrouvez Californication sur livefun.fr :

Trailer : http://www.livefun.fr/videos/californication-bande-annonce-vost.html

Générique : http://www.livefun.fr/videos/californication-generique.html

Florilège : http://www.livefun.fr/videos/californication-florilege.html

Par La Rédaction Livenet, le 11/03/2008 14:52

A voir sur le portail Livenet.fr Le Club
Vidéos
Le mag
Forum
Jeux
Comparaison de prix
Partenaires People
News tv
Contact et infos Le blog Livenet
Suggestions sur Livenet
Aide générale Livenet
Charte du forum
Mentions légales
Reporter un abus
Presse

Copyright © 2004-2009 Tigersun - Tous droits réservés 0.0233s